Républicains et Laiques Audois

mercredi

18

août 2010

Vers la laïcité par la sécularisation

Ecrit par , Posté dans Non classé

La lecture des journaux nous apprend parfois de manière curieuse comment l’idée laïque progresse dans des pays a priori considérés religieux et peu favorables à la laïcité.

Ces progrès se font à l’occasion de tel ou tel événement, de manière discontinue. Mais ils existent. Ils se font au rythme propre de ces pays et, s’ils ne sont pas signe d’alignement sur notre législation, ils constituent des pas importants vers le refus de l’emprise religieuse sur les individus.
Ce sont parfois des réponses aux provocations et aux exagérations des religieux qui souhaitent faire soumettre toute la population à leurs contraintes. Partout une aspiration à la liberté se fait jour dès que les occasions se présentent.
La pratique religieuse diminue en Albanie, après la flambée de l’après Hoxha et l’on constate avec surprise (?) qu’Albanais n’est pas synonyme de musulman. L’Albanie n’est pas dominée par les intégristes et si moins de 70 % des habitants se proclamaient musulmans il y a quelques années, hors d’autres minorités, peu fréquentent maintenant les mosquées et peu font ramadan.
Ailleurs, les voyagistes ont pu constater que des Marocains d’origine ont diminué la durée de leurs vacances annuelles au Maroc pour éviter le ramadan. Il s’agit pour certains d’éviter la chaleur pendant le jeûne, mais aussi d’éviter la pression sociale pendant la durée de ce jeûne… Plus encore, on a constaté en Espagne que des Marocains, résidant au Maroc, sont venus en Andalousie pour éviter la rigueur du ramadan chez eux !… A l’étranger, ceux qui sont de condition aisée, vivent ainsi des vacances européennes sans contrainte religieuse… discrètement.
En Pologne, on a érigé une grande croix sur la place devant le palais présidentiel. Elle a été prétexte de commémorer l’ex-président et son entourage victimes de l’accident d’avion à Katyn. Cela a été considéré comme une provocation par d’autres Polonais qui ont manifesté à plusieurs reprises pour demander son enlèvement du domaine public. Ils ont été suffisamment nombreux à participer à cette exigence pour que ce soit significatif.
Séparation du religieux du politique. Voilà un pas important vers ce que nous appelons en France la laïcité. Voilà un pays que nous considérions soumis à une église toute puissante et très active et, dans ce pays, le souhait d’émancipation du religieux devient une exigence pour beaucoup. Des Polonais sont de plus en plus sensibles à la sécularisation du politique et de la citoyenneté et ils manifestent ce besoin… ce qui est nouveau.
Avant l’été, en Espagne, le gouvernement Zapatero a annoncé qu’il préparait une loi qui imposerait une plus grande laïcité dans les activités officielles. Nous l’attendons.
Bien sûr, cette loi ne sera pas l’équivalent de celle du 9 décembre 1905 en France. Mais nous pouvons espérer des avancées pour assurer mieux la liberté de croire ou de ne pas croire et pour laisser les individus échapper mieux aux impératifs catholiques qu’une église, rétrograde et toujours nostalgique de son influence sous le franquisme, veut imposer à tous les espagnols.
Déjà un pas en avant avait été franchi avec la reconnaissance pour les militaires du droit de ne pas participer aux cérémonies religieuses et aux processions ou aux messes… Régime du volontariat… Même si la pression hiérarchique reste forte pour empêcher les soldats et gradés de refuser, mais affirmer un droit au refus est déjà une manière d’avancer vers la liberté… Mais même en France, est-ce acquis pendant la St. Michel, la Ste. Barbe, Ste Géneviève et autres messes officielles ?…
Si, hors de chez nous la laïcité n’est pas toujours revendiquée en tant que concept, l’idée de la séparation fait son chemin partout dans l’aspiration à plus de liberté d’opinion et de croyance. La laïcisation de la société progresse en dehors des aires intégristes (et, encore…), l’idée de séparation entre la religion et les institutions officielles s’impose peu à peu dans des sociétés diverses.
Je souhaite dans cette période de torpeur estivale et de crise économique ne pas laisser passer cette possibilité d’espérer que l’universalité de l’idée laïque continue sa progression… et qu’elle soit toujours en progrès !
Raymond BELTRAN
Le 18 août 2010