Républicains et Laiques Audois

jeudi

11

janvier 2001

Ne pas confondre foi et science

Ecrit par , Posté dans Non classé

L’irrationnel est présent dans les pensées des hommes et des femmes de notre temps. Cela a toujours existé.

Le « logos » (la raison) des philosophes grecs s’opposait déjà aux « mythes » expliquant ce qui restait « mystérieux ». C’est dire que, depuis longtemps, raison et irrationnel, expliqué par la foi ou par le mythe, coexistent dans l’esprit humain.
Il y a bien longtemps que l’on cherche à montrer la qualité de la croyance par la raison, sans y parvenir de manière « crédible », car leurs domaines sont parallèles.
Les laïques, dont certains sont croyants, d’autres pas, s’appliquent à ne pas confondre foi et science. Ceux qui sont croyants ont besoin de réponses à des questions métaphysiques, au-delà de la physique, que la science ne leur apporte pas.
Ceux qui ne sont pas croyants ne peuvent pas se satisfaire des réponses que les religions leur apportent, et ils refusent de donner une priorité à celles de telle église. Ils considèrent que ces réponses ne sont pas satisfaisantes pour comprendre ce que la science ne peut pas expliquer, car ne relevant pas des questions qu’elle étudie.
Les laïques, croyants comme non croyants, estiment que les convictions font partie de la vie personnelle et qu’elles ne doivent pas opposer dans la vie sociale. Ils ne voient pas pourquoi des options individuelles devraient être imposées à tous, et ils refusent que celles des tenants de telle religion leur soient imposées au nom d’une liberté de pensée qui n’est, alors, que contrainte. Voilà pourquoi ils tiennent tant à une laïcité qui garantit la liberté de tous.
Raymond BELTRAN
le 11 janvier 2001