Républicains et Laiques Audois

jeudi

13

septembre 2007

Militances… ?

Ecrit par , Posté dans Non classé

Les intégristes musulmans sont toujours présents dans l’actualité. Par les attentats ici ou là, par des succès politiques ailleurs. Une présence sur le terrain qui varie de la menace à la persuasion mais qui s’accompagne d’une solidarité active.

Le manque d’implication de la société laisse souvent à certaines personnes une impression d’abandon. Les associations islamistes sont alors un recours apprécié d’aide et de soutien. C’est la base de leur recrutement et de leur influence. Et cela ajoute encore au repliement identitaire sur le religieux.
Au Liban, le Hezbollah distribuait en argent liquide de quoi financer la reconstruction des maisons détruites par les bombardements israéliens dès le lendemain de la cessation du pilonnage. Son importance est sortie renforcée au plan politique et religieux face à un gouvernement resté inactif sur ce terrain.
Contre la corruption des gouvernements, flattant le sentiment de revanche contre les occidentaux, dont l’action passée et présente est confondue avec les croisades, les islamistes marquent des points dans beaucoup de pays.
Pendant ce temps, chez nous, les gens de progrès ont souvent abandonné le terrain concret des réalités. Ils idéalisent, théorisent et idéologisent ce qu’il faudrait faire. La politique de la parole se substitue à la prise en compte des problèmes existants.
Le travail « de patronage » de la période d’après guerre n’existe plus. La part de bénévolat militant diminue. S’il y a des associations qui font souvent un travail remarquable, certaines autres gèrent les subventions pour subsister.
Face à des gens convaincus, fanatiques, il faut beaucoup de présence et d’action. Moins de théorie et plus de pratique. Les financements ne suffisent pas, sans le militantisme, pour réussir.
Raymond BELTRAN
le 13 septembre 2007