Républicains et Laiques Audois

mercredi

21

novembre 2007

Intelligence et logique

Ecrit par , Posté dans Non classé

L’intelligence est certainement innée, mais elle a besoin d’acquisitions pour progresser et ne pas en rester à des rudiments. Sans expérience qui enrichisse les dispositions initiales, elle se réduit à l’adaptation au milieu, à des réactions de défense.

C’est pourquoi l’éducation est si importante. Familiale, imprégnant l’enfant d’apports prédigérés qui lui permettent d’avancer sans avoir à tout redécouvrir par lui-même. Scolaire, apportant des connaissances et des mécanismes concrets et abstraits qui deviennent des outils qu’il apprend à utiliser pour penser et développer son raisonnement.
Chaque individu est différent. Il y a beaucoup de formes d’intelligence. Celle qui nous intéresse ici est la faculté de relier et de rapprocher des connaissances pour en faire des synthèses personnelles. Cela demande l’établissement de nouvelles connexions de neurones qui permettent, à partir d’éléments connus de tous, de présenter des idées nouvelles, découlant de ces éléments, mais dans un système original.
Cette intelligence conceptuelle n’est pas à la portée de tous. Certains l’ont poussée haut et nous admirons leur fécondité intellectuelle. A des niveaux inférieurs, d’autres vulgarisent les résultats des premiers, ou ajoutent modestement leur pierre à l’édifice commun par leur contribution personnelle.
Mais, ceux qui n’ont pas pu apprendre l’abstraction par manque de l’instruction appropriée en sont privés. On peut être intelligent et pas cultivé, ou instruit et bête, mais ceux qui ont manqué de bases ont beaucoup de difficulté à se retrouver dans un monde où l’esprit critique est indispensable.
La crédulité et le suivisme sont une abdication de l’intelligence : cela fait la fortune de ceux qui ont pour devise « Je pense, donc tu me suis ! »…
Raymond BELTRAN
le 21 novembre 2007