Républicains et Laiques Audois

jeudi

15

juin 2006

Démocratie ou islamisme ?

Ecrit par , Posté dans Non classé

Les miliciens des tribunaux islamiques ont investi Mogadiscio. La passivité des Somaliens, confrontés à la corruption et à la misère ambiante, leur a ouvert la porte du pouvoir politique.

L’une de leurs premières décisions a été l’interdiction de regarder le Mondial de foot à la télévision. La loi, c’est leur interprétation rétrograde du Coran !
Les taliban, en leur temps, (qui peut revenir !…) avaient d’abord dynamité les écoles, imposé la seule école coranique, interdit la scolarité des filles, interdit d’écouter la musique, exécuté publiquement des femmes en burqa…
La question n’est pas d’approuver ou de désapprouver les choix des croyants. Ils ont parfaitement le droit de s’appliquer à eux-mêmes les interdictions qui leur font plaisir. Mais de quel droit vouloir les imposer à tous, par la force ?
Comment ne pas voir qu’une tolérance laxiste des usages religieux, chez nous, peut se traduire un jour par une intolérance, installée en retour, qui nous enlèverait toute liberté de croyance et d’opinion ? Les pays islamistes montrent ce que peut donner un régime théocratique.
Pourtant, tout ce qui est religieux n’est pas mauvais. Le protestantisme a favorisé l’alphabétisation dans son aire de développement, dès le début, pour lire la Bible. La religion juive aussi, en hébreu et en langue vulgaire, pour lire les livres. C’était un temps où l’analphabétisme régnait…
Si l’Islam est libérateur, s’il considère les femmes comme « des perles », si le Coran est tolérant et si Dieu est amour, pourquoi on tue en son nom ? Pourquoi opprime-t-on en son nom ?
Contre la prévarication, la concussion, la corruption et l’oppression, n’y a-t-il que la « justice islamiste » ? N’y aurait-il de raccourci possible vers la démocratie qu’en combattant la religion ?
Raymond BELTRAN
le 15 juin 2006