Républicains et Laiques Audois

jeudi

20

avril 2006

Contre l’intolérance

Ecrit par , Posté dans Non classé

Il est habituel dans les milieux bien pensants de dire que l’Islam est pacifique et que le Coran n’incite pas à la violence : seule une mauvaise lecture du « Livre » amènerait les islamistes à ce comportement. Il est de bon ton d’étendre ce commentaire à toutes les religions.

Malheureusement, cet angélisme ne correspond pas à la réalité. La lecture littérale des Livres, et des commentaires les accompagnant dans la tradition, montre dans toutes les religions des appels à la haine, aux djihads, aux croisades contre les infidèles. La religion musulmane n’y échappe pas.
Il existe pourtant des interprétations modérées, mettant en perspective historique ces appels, omettant de s’y référer, ne retenant que les appels conciliants. Ces interprétations s’adaptent à une société qui a changé, à une société dorénavant laïcisée. Elles respectent la loi civile, qui n’est pas soumise à la loi religieuse.
Il n’y a de religion modérée que si elle s’exprime dans ce sens. Dans une société moderne cela ne pose aucun problème, parce que la tolérance peut alors être réciproque entre croyants et non croyants.
Mais si l’on veut faire une lecture des Livres intégrale, sans nuance, sans adaptation à la société actuelle, on arrive à l’intégrisme. Celui-ci ne veut faire dire à Dieu que ce que durcit ‘son’ discours, que ce qui pousse les croyants à des comportements extrêmes, fanatisés… avec des menaces contre ceux qui ne se soumettent pas à ces enseignements. Cette position intégriste ne peut pas être acceptée car elle échappe à la liberté de chacun : elle veut imposer aux autres sa vision passéiste du monde.
L’intégrisme musulman, autant que ceux des autres religions, doit être combattu. La défense de la laïcité ne peut pas s’accommoder de la tolérance envers des religions intolérantes.
Raymond BELTRAN
le 20 avril 2006