Républicains et Laiques Audois

Archive Autres sujets

lundi

2

juillet 2018

Que reste-il ? Réflexions sur une vie

Ecrit par , Posté dans Non classé

Que reste-il ?           

Réflexions sur une vie

Par Raymond Beltran

Thème : Biographie

Format : Roman (134×204)

Nombre de pages : 186

Date de publication : 29/06/2018

ISBN : 9782414223756

Disponible

Livre papier 15,50 € Haut du formulaire

 

Bas du formulaire

Livre numérique : format Pdf 4,99 € Haut du formulaire

Bas du formulaire

 

Résumé

Originaire de Madrid, l’auteur raconte le destin tumultueux de sa famille, étroitement lié à celui de l’histoire complexe de la guerre d’Espagne. Son enfance se déroule dans le contexte politique de la seconde guerre mondiale, tiraillée entre l’ingrat travail de gardiennage sous l’autorité de son parrain et une irrésistible envie d’évasion. Lors d’une fugue à l’âge de treize ans, il est victime d’un accident en sautant d’un train et doit être amputé des deux jambes. Les retrouvailles avec ses parents immigrés en France sont difficiles, mais grâce à sa détermination, il parvient finalement à s’émanciper. Ce passionnant récit autobiographique foisonne d’anecdotes évocatrices qui reconstituent de façon authentique l’atmosphère d’années décisives dans l’histoire de la société européenne.

 

Biographie de Raymond Beltran

L’auteur est né à Madrid le 27 décembre 1933. Il avait 2 ans et demi au début de la guerre civile et à peine 5 à la fin de celle-ci. A son arrivée en France à 14 ans et demi, trop tard pour être scolarisé et, ayant été déscolarisé en Espagne avant ses 10 ans, il n’a jamais fait les classe de collège. Après un long combat pour pouvoir se présenter aux concours de recrutement malgré son amputation double, il est enfin autorisé, à titre provisoire, à participer au recrutement des Professeurs des Centres d’Apprentissage (devenus aujourd’hui L. P.). Son engagement lui a permis de vivre des responsabilités syndicales, locales, régionales et nationales, mais aussi mutualistes et en coopération, qui ont enrichi son expérience et son parcours en bonne partie d’autodidacte.

 

Pour commander :

 

https://www.edilivre.com/doc/914602

 

 

mercredi

28

mars 2018

Lettre ouverte à des élus « très prudents »

Ecrit par , Posté dans Non classé

Je suis scandalisé que quatre jours après l’attentat de Trèbes il y ait un tel silence des élus locaux, prompts à dire sur tout, mais étrangement silencieux sur les attentats.

Rien à dire sur les victimes… Rien à dire sur une condamnation du terrorisme… Rien à dire sur le sacrifice d’un militaire qui est allé au-delà de sa mission !… Alors que la population a réagi spontanément, eux…  ils « calculent » l’angle favorable de leur réaction et sont « prudents » pour ne pas prendre des risques politiques ?

La politique politicienne, ils connaissent, mais la responsabilité et le courage… cela se calcule !

Ce lieutenant-colonel n’avait, lui, rien calculé. Ni sa promotion à colonel ni sa décoration posthume. Il savait les risques, mais ne pouvait pas supporter qu’une victime innocente périsse entre les mains du terroriste. Il a eu le courage de prendre sa place pour la sauver.

Il savait les risques qu’il courait. Mais il avait le sentiment du devoir et l’expérience qu’il pouvait trouver une faille, même minime, qui lui permettrait, dans le dialogue ou la réaction, contrôler ou maitriser ce terroriste.

Cet espoir était faible mis il faisait partie de sa mission. Il était professionnel et il savait les risques qu’il prenait…

Il a eu le courage de les assumer, admirablement, ce que beaucoup n’auraient pas fait.

Citoyen, je veux exprimer ici mon admiration pour lui et dénoncer les calculs médiocres des politiciens, qui auraient du être présents rapidement et faire face avec les autorités et les citoyens. La spontanéité et les valeurs leur font défaut. Dommage pour eux et pour la démocratie.

le 27 mars 2018

Raymond BELTRAN

lundi

15

mai 2017

Les Camps de concentration de 1939 en France

Ecrit par , Posté dans Autres articles

En quoi suis-je concerné par ce sujet ? Bien que je ne fasse pas référence en permanence au fait que je suis fils de républicains espagnols, comme certains le font, je le suis. Mon père a fait la guerre d’Espagne, a été blessé à une main et au ventre en 1936, à la Casa de Campo, dans le front de Madrid. Remobilisé à Barcelone, il a participé à la Retirada et séjourné au Camp de Barcarès six mois. C’est ainsi que je n’ai retrouvé mon père qu’à 15 ans, en arrivant en France avec ma mère et ma sœur. (suite…)

lundi

27

février 2017

Les juifs du Midi au temps des cathares

Ecrit par , Posté dans Non classé

C’est un peu par provocation que j’ai choisi ce titre pour cette causerie. Elle sera sans prétention car je ne suis pas un historien professionnel, ni un historien amateur. Je suis simplement un homme libre, amateur d’histoire. Je dis bien d’histoire, non histoires (au pluriel). Je m’intéresse particulièrement à l’histoire que l’on oublie, que l’on préfère oublier. (suite…)

mardi

6

janvier 2015

Être de gauche ?…

Ecrit par , Posté dans Non classé

Je me suis considéré de gauche depuis que, adolescent, je me suis intéressé à la politique. Pas comme un héritage familial, mais comme un choix personnel.

(suite…)

lundi

10

novembre 2014

__ « "Quelle Europe souhaitons-nous ?" » __

Ecrit par , Posté dans Non classé

La question posée incite à développer l’utopie maximale, dans laquelle tout est parfait et rien ne peut l’empêcher. C’est ainsi que l’on rend irréalisables des souhaits réalistes mais qui demandent de prendre en compte les difficultés manifestes de réalisation que l’on rencontre.

(suite…)

mardi

13

mai 2014

Etre « "un caballero" »

Ecrit par , Posté dans Non classé

Pierre Perret racontant dans une chanson son jeune âge affirme qu’à ses 6 ans on lui disait « tu es un gentleman » pour l’assurer dans son maintien. J’ai longtemps préféré cette traduction pour le concept espagnol de « caballero », tant « cavalier » est inapproprié et « chevalier » inusité dans ce sens, alors que « gentilhomme » ne correspond pas à « caballero ».

(suite…)

vendredi

22

mars 2013

mardi

27

mars 2012

La Protection sociale exclue de la campagne.

Ecrit par , Posté dans Non classé

Les média reconnaissent qu’il y a des sujets qui intéressent les français et que les candidats ne traitent pas. Les journalistes orientent avec raison les questions à aborder, mais il est remarquable que l’on ne mette pas en avant la protection sociale parmi les sujets essentiels pour l’avenir.

(suite…)

lundi

2

janvier 2012

Du chaos à l’organisation

Ecrit par , Posté dans Non classé

Je ne sais pas pourquoi je vais m’occuper de forces et d’équilibres aujourd’hui. Il y a derrière cela probablement des résurgences de commentaires que j’ai entendus il y a quelque temps à propos d’ordre et de chaos.

(suite…)